Les inégalités? Même avant l’université!

Les effets des inégalités socio-économiques ne se manifestent pas qu’au niveau universitaire, mais commencent à un très jeune âge.

D’après une étude de l’Insee en 2011, 20.5% des élèves issus de milieux défavorisés redouble avant l’entrée en sixième. Soit 6 fois plus que les élèves venant de milieux très favorisés, qui est de 3.6%. De plus, les enfants ayant une nationalité étrangère, venant plus souvent de milieux populaires, ont plus de risque d’avoir prix du retard scolaire: 32.4%, contre 11.8% pour les jeunes de nationalité française.

Screen Shot 2015-01-07 at 9.01.19 PM
De la même, les enfants vivant dans des Zones urbaines sensibles (Zus) ont une chance plus grande de redoubler avant la sixième, avec 21.7% contre 11.6% hors Zus. Ce phénomène est souvent lié aux origines sociales, mais d’après l’Insee, s’entourer de personnes venant et vivant dans le même milieu social ne fait qu’empirer la situation et influence les résultats scolaires.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s