L’école, un instrument démocratique de la mobilité sociale?

Si l’école aime proclamer sa fonction d’instrument pour combattre les inégalités, elle a aussi un rôle de perpétuer et de légitimer ces mêmes inégalités, grâce à son système éducatif basé sur la réussite scolaire, qui privilège les mérites et les « dons » personnels, ceux-ci étant socialement conditionnés.
En analysant les statistiques qui mesurent les inégalités d’accès à l’enseignement supérieur selon l’origine sociale et l’ethnicité, on peut observer à quel point les inégalités économiques et ethniques, le rôle de l’héritage culturel et le capital de savoir-faire influent sur le succès d’un individu.
Les enfants issus de milieux défavorisés, ayant une vie familiale pauvre et un patrimoine de professeurs et d’étudiants aussi faible, ont une grande peine à atteindre les mêmes niveaux académiques et donc conséquemment professionnels et socio-économiques que les enfants issus de classes favorisées.

L’école est-elle donc vraiment un instrument pour lutter contre les inégalités?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s