Le multiculturalisme aux États-Unis

Traduction:

Q: Pourriez-vous parler du multiculturalisme un peu plus et comment cela a influencé l’éducation et comment l’éducation l’a influencé?

R: D’accord, alors le multiculturalisme et l’éducation forment un grand, grand sujet. Initialement l’approche des minorités était de s’auto-identifier et de souligner la nécessité des programmes spécifiquement orientés vers leurs besoins. En d’autres mots, si je suis afro-américain ou asiatique, pourquoi dois-je étudier un tas de littérature écrit par des vieux hommes blancs. Et il y a de la validité là dedans. Par contre, beaucoup de ce que ces gars blancs ont écrit est de très bonne qualité comparé aux personnes appartenant à des groupes sous-représentés. Cela peut entériner dans la littérature ou les pensées. Et ce n’est pas nécessairement une bonne chose de complètement les rejeter non plus. Mais il doit y avoir une prise de conscience ou une réconciliation entre les histoires des différentes races. Le division socio-économique des individus a créé des histoires différentes et elles doivent toutes êtres étudiées. Je n’ai par exemple, jamais étudié l’histoire afro-américaine quand j’étais un gamin. Je n’ai jamais, jamais traité ce sujet, même si je suis allé à une école de banlieue mixte. Nous avons souvent été en contact avec des écoles très ségrégés à travers des programmes de sport. Mais on nous a tout simplement jamais dit certaines choses… et c’est sûr qu’on nous a pas parlé de ce qui avait avoir à faire avec de l’histoire qui n’était pas celle de l’Europe occidentale. Donc, il y a beaucoup d’études que j’ai du faire moi-même. Je pense que c’est plus facile pour les étudiants de s’accrocher aujourd’hui. Est ce que c’est nécessairement efficace? Je pense que cela est contestable. Mais je pense qu’il est très important d’étudier… par exemple, j’aimerais que nous ayons le temps dans le programme ici pour étudier la littérature japonaise, la littérature chinoise, l’histoire culturelle d’Amérique du Sud. Ce serait des bons sujets, au quels on pourrait vraiment s’intéresser. Mais nous ne le faisons pas, et il y a beaucoup de sujets que nous devons prioriser au-dessus d’autres, et établir lesquelles on va étudier est difficile.

Q: Excusez-moi vous interrompre, mais quand vous dites que nous n’avons pas assez de temps pour cela, y at-il quelque chose que vous retireriez du programme pour le remplacer par un de ces sujets ou souhaiteriez-vous que nous ayons plus de temps en général?

R: Eh bien, c’est ce qui fait la différence entre le système éducatif français et le système éducatif américain. Le système américain, bien qu’il se déplace vers un système plus centralisé de tronc commun, permet un peu plus de liberté en termes de programme et de ce qu’on étudie. Je pense que c’est intéressant. Je pense qu’il est plus difficile d’introduire ces sujets dans les programmes français parce que c’est tellement mandaté par le ministère de l’éducation français.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s