XXème siècle – La réforme

101st_Airborne_at_Little_Rock_Central_HighNeuf étudiants noirs du Little Rock Central High se font éscortés par la 101st Airborn Divison afin entrer dans l’école.
Source: http://en.wikipedia.org/wiki/Little_Rock_Nine

Au début du XXème siècle, moins de 1 000 d’institutions d’éducation supérieur existent aux Etats-Unis avec une population étudiante de 160 000 individus. Mais de 1900 à 1930, il y a un essor au niveau du nombre d’universités. Les universités d’État passent de 1 000 étudiants à plus que 40 000 sur certains campus. Pour gérer l’expansion K-12 de l’éducation, tous les États établissent des réseaux d’écoles pour les enseignants. Commençant avec le Massachusetts en 1830, après 1950, elles deviennent des collèges d’État puis des universités d’État, offrant de vastes programmes. C’est cette expansion K-12 qui va engendrer des réformes face à la ségrégation raciale et socioéconomique à travers le pays. Mais pour certains, le chemin n’a pas été facile.

  • Les idéologies contradictoires pour l’avancement du peuple noir
  • Booker T. Washington est un leader important pour l’éducation des noirs aux Etats-Unis. Il croit qu'”On n’a pas seulement besoin d’écoles industrielles, mais d’éducation supérieure et d’écoles professionnelles aussi, pour un peuple tellement ségréguée comme nous le somme… Nos enseignants, prêtres, avocats et docteurs vont prospérer grâce à une classe productrice habile”. Washington est un partisan des réformes progressives défendues par Dewey. Il pense qu’en insistant sur l’éducation scientifique, industrielle et agriculturale, on pourrait établir une base pour l’apprentissage continu qui permettrait aux noirs d’avoir des carrières. Il minimise aussi les manifestations politiques contre le système ségrégé des lois Jim Crow.
  • À l’opposé, W. E. B. Du Bois devient réputé pour son rôle dans le Niagara Movement, un group d’activistes afro-américains qui veulent des droits égaux pour les noirs. Du Bois insiste sur les droits civils et la représentation politique, qu’il pense serait réalisée grâce à l’élite intellectuelle. Il fait référence à ce group de personne comme le “Talented Tenth”, et pense que les noirs nécessitent une éducation supérieure pour développer leur “leadership”. Le racisme est un des problèmes que Du Bois cible. Ainsi, il manifeste beaucoup contre le lynchage, les lois Jim Crow et la discrimination au niveau de l’éducation et de l’emploi.
  •  

    • La croissance du capital humain
  • Dès le début du XXème siècle, les éducateurs déclarent que la scolarisation de masse au niveau secondaire et supérieur améliorerait la citoyenneté, développerait de meilleurs traits, et produirait le “leadership” professionnel et du management nécessaire pour la modernisation économique. L’engagement de continuer l’éducation après l’âge de 14 ans sépare les États-Unis de l’Europe pendant une grande partie du XXème siècle.
  • De 1910 à 1940, les écoles secondaires s’agrandissent en nombre et en taille pour répondre à la nouvelle clientèle. En 1910, 9% des américains ont un diplôme d’études secondaires, alors qu’en 1935 ce taux monte jusqu’à 40%. En 1940, il est à 50%. Ce phénomène est unique aux Etats-Unis, aucune autre nation n’essaye de faire la même chose à une telle ampleur. Ces écoles secondaires fournissent les compétences nécessaires pour les carrières futures des cols blancs et certains cols bleus. L’économiste Claudia Goldin, déclare que cette expansion rapide est facilitée par le financement publique, la neutralité face au sexe, un control local, un gouvernement laïque et un programme académique.
    Même les pays européens les plus riches comme l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont beaucoup d’exclusivité dans leur système d’éducation et peu de jeunes vont à l’école après 14 ans. Appart assister les écoles de formation technique, l’enseignement supérieur européen est dominé par les enfants des riches, l’élite sociale.
    Les États-Unis choisissent un système de scolarisation qui correspond la culture américaine et les caractéristiques du pays. La flexibilité et l’apprentissage de compétences générales et variées qui ne sont pas spécifiques à une région ouvrent la porte à une variété de carrières. Ces compétences doivent pouvoir fonctionner grâce à l’économie dynamique des États-Unis.
    Mais les écoles étaient et sont toujours souvent financées et dirigées par des districts régionaux qui dépendent des impôts. Ceci souligne de nombreux défauts dans le système d’éducation américain, qui dépend souvent de la situation financière de la population d’une région. Comparé au système centralisé en Europe où les décisions sont nationales et le financement est répartit équitablement, la ségrégation socioéconomique dans les écoles américaines est beaucoup plus importante.
  •  

    • Les réformes

    SchoolLunchEnfants latino mangeant leur dîner.
    Source: http://en.wikipedia.org/wiki/File:SchoolLunch.jpg

  • Mendez v. Westminster est un procès qui conteste la ségrégation scolaire à Orange County en Californie en 1947. La United States Court of Appeals for the Ninth Circuit lors d’une décision en banc, établit que la ségrégation des étudiants mexicains en les mettant dans des écoles séparées est jugée inconstitutionnel. Cet évènement est la première grande victoire des partisans de l’égalité raciale. Elle permet au système de s’ouvrir pour toutes réformes à venir.
  • En 1948, le Education Testing Service est réformée, en fusionnant le College Entrance Examination Board, le Cooperative Test Service, le Graduate Records Office, le National Committee on Teachers Examinations et autres. Ces services d’examination développent le travail de recherche de personnes comme Carl Brigham (qui invente le SAT en 1926.)
  • En 1954, dans une un procès sans précédent, la cour suprême abolit la politique de “seperate but equal” (jugée intrinsèquement inégale) grâce à Brown v. Board of Education of Topeka. Pendant que cette politique de ségrégation est officiellement interdite par cette décision, la lutte pour la déségrégation dans les écoles continue à cause de l’imprécision de la déclaration de la cour suprême. Elle ordonne tous les États d’abolir leur ségrégation “with all deliberate speed”, mais l’imprécision de cette déclaration ralentit le processus de déségrégation. Une grande résistance se forme, surtout dans le Sud, où il y a des manifestations et même un changement de l’école publique à l’école privée pour conserver le droit de ségréger. Little Rock Nine est un bon exemple, où des manifestants et même l’Arkansas National Guard interdissent physiquement un groupe de 9 noirs d’entrer dans Little Rock Central High School. La crise nécessite l’intervention du président Eisenhower et des troupes fédérales.
  • Dans les années 1970s, les universités commencent à prendre en compte la diversité sur leurs campus comme facteur important et attirant. C’est le début de la politique de discrimination positive, qui fait toujours polémique aujourd’hui. Regents of the University of California v. Bakke est une décision fondamentale qui impact le fonctionnement d’admission des universités américaines. La cour suprême accepte la discrimination positive, ce qui permet de prendre en compte l’origine ethnique comme facteur de politique d’admission des collèges. Cependant, le tribunal déclare que les quotas mis en place par l’Université de Californie et le Davis School of Medicine, sont inadmissibles.
  • La décision de la Cour dans Milliken v. Bradley en 1974 interdit la déségrégation “interdistrict” par rapport au transport d’autobus.
  • En 1994, les tribunaux fédéraux affirment que le refus d’entré des enfants d’immigrés illégaux dans le système d’éducation publique est inconstitutionnel.
  • En 1996, la Californie passe la proposition 209 qui bannit l’utilisation de discrimination positive dans les emplois publics.
  • C’est à travers le XXème siècle que les grandes réformes d’éducation publique et de déségrégation sont engendrées. Mais ont-elles vraiment fonctionnées ? À travers le XXIème siècle, le conflit au sujet de la discrimination positive est toujours très présent.

    Advertisements

    Leave a Reply

    Fill in your details below or click an icon to log in:

    WordPress.com Logo

    You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

    Google+ photo

    You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

    Twitter picture

    You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

    Facebook photo

    You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

    Connecting to %s