L’opinion d’une étudiante – Annabelle M.

1780669_10151873199387105_1559799729_n

  • Questionnaire:

Q: Quelle est votre origine ethnique?

R: Je suis caucasienne.

Q: Quelle est votre origine sociale?

R: Ma mère a grandi dans une famille ouvrière, mais ma famille immédiate fait partie de la classe moyenne supérieure.

Q: Avez-vous remarqué des signes évidents de ségrégation raciale entre les étudiants ?

R: Oui. La présidente de l’Union des étudiants noirs de notre école a récemment organisé une manifestation lundi dernier dans le cadre du “national Hands Up Walk Out”. Beaucoup de gens sont venus pour la minute de silence. Ensuite, la présidente a parlé de manière émouvante des décès récents qui ont affectés sa propre expérience avec la race. Personne n’a parlé après elle. Pas une seule personne. Les étudiants ici se considèrent libéraux, mais sont souvent peu disposés à avoir des conversations difficiles sur la race ou de parler de l’égalité raciale quand ça leur met mal à l’aise.

Q: Comment décririez-vous votre salle de classe typique d’un point de vue racial et socio-professionnel? Comment vous sentez-vous à ce sujet?

Comme il n’y a pas beaucoup de diversité raciale à Whitman, cela se répercute dans la salle de classe. Les étudiants blancs essayent souvent de prendre la parole sur des questions raciales dont ils ne connaissent rien et qui ne les affectent pas directement. Pendant que les professeurs essayent de diversifier le programme, il y a encore beaucoup de choses à améliorer.

Q: Avez-vous remarqué une quelconque ségrégation raciale ou auto-ségrégation entre les amitiés, même si elles ne sont pas intentionnelle?

Oui certainement. Beaucoup d’élèves et étudiants internationaux ou de différentes ethnies traînent ensembles, car ils peuvent parfois se sentir aliénés par leurs pairs blancs, et veulent être dans des groupes de personnes qui les comprennent mieux. Mais il y a quand même beaucoup d’amitiés inter-races. Encore une fois, une grande partie du problème est l’inconfort que de nombreuses personnes blanches ressentent lors de conversations difficiles sur la race, et la réticence à s’engager avec les étudiants de couleur quand ils pensent que leur propre rôle dans la suprématie blanche pourrait être remis en question.

Q: Comment vous sentez-vous par rapport au système des admissions d’un point de vue ethnique et socio-professionnel?

Whitman est un peu malhonnête dans son recrutement d’étudiants minoritaires, parce qu’ils leur montrent que les parties attrayantes de l’école et ne les préparent pas adéquatement à l’aliénation et les luttes uniques auquel ils pourraient faire face en tant qu’étudiant d’une ethnie différente. Whitman parle aussi de la “diversité” d’une manière très égoïste, comme: “la diversité rend notre expérience éducative plus enrichissante” plutôt que “la diversité est essentielle pour la justice sociale”.

Q: Pensez-vous que vos applications aux universités ont été affectées par ces inégalités?

R: Je ne suis pas sûr.

Q: En étant blanc, pensez-vous que vous aviez été traité différemment, que ce soit positivement ou négativement?

R: Par qui? Dans mon processus d’admission? Je ne pense pas.

Q: Avez-vous remarqué la présence récurrente de certains groupes ethniques dans des cours spécifiquent? Comment interprétez-vous ce sujet?

R: C’est une question intéressante, mais pas une dont je connais la réponse. Je serais curieuse de savoir!

Q: Vous sentez-vous sous pression à cause de votre origine sociale et ethnique à prendre certains cours?

R: Non, pas du tout, je dirais même le contraire. Parce que je sais que ma famille peut me soutenir si j’ai des difficultés sur le marché du travail après mes études, je me sens plus libre de prendre des cours qui ne contribueront pas nécessairement à ma réussite.

Q: Que pensez-vous peut être améliorée pour diminuer et/ou éliminer les inégalités raciales à votre école?

R: Whitman devrait rétablir une politique d’aide financière aveugle et/ou accepter de rencontrer 100% des besoins financiers des étudiants. Whitman devrait également fournir davantage de ressources pour les étudiants de couleur, comme un psychologue au centre de consultation qui est spécifiquement formé pour traiter des questions de race, des orientations plus honnêtes qui aident les élèves à se préparer pour le climat racial à Whitman, et une formation de meilleure qualité pour les professeurs. Mais surtout, il doit y avoir un débat public beaucoup plus grand sur la façon dont nous en tant qu’université et étudiants sommes complices dans les structures de l’inégalité, et comment nous pouvons prendre des mesures pour régler ce problème.

Q: Que pensez-vous peut être améliorée pour diminuer et/ou éliminer les inégalités socio-professionnels dans votre collège?

R. Elles sont interdépendantes. Nous ne pouvons pas aborder les questions de classes sociales sans aborder les questions raciales, et vice-versa. La séparation de ces deux problèmes a en fait été une tactique utilisée de nombreuses fois dans le passé pour que les groupes ne reconnaissent pas leurs luttes communes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s