Ce qu’on peut retenir

L’école est-elle vraiment un outil contre les inégalités sociales et ethniques?

À travers ce blog, on a exploré les différentes facettes de l’éducation face aux inégalités présentes dans nos sociétés. Grâce à l’étude de “l’école d’hier,” on a établit que le succès des différentes initiatives instaurées par l’école afin de réduire les inégalités n’ont pas toujours fournit des résultats satisfaisants. Avec le changement des régimes politiques et l’évolution des normes de la société est venue la modification de l’éducation. Ainsi la place de l’éducation change constamment. Selon l’époque, l’école peut soit nuire soit renforcer la diminution des inégalités.

En découvrant “ce qui marche” chez les systèmes éducatifs d’aujourd’hui, on a réalisé que la France a pu traiter ses problèmes ethniques au niveau primaire comme au niveau supérieur grâce à l’instauration d’une école “Gratuite, Laïque et Obligatoire” alors que l’Amérique a privilégié la  discrimination positive et son statut de “Great American Melting Pot” pour réduire ses inégalités socioprofessionnelles. Ces deux systèmes mettent en place des principes et buts qui renforcent l’idée d’égalité face à l’enseignement dont: la méritocratie, “l’égalité de chances…” Bien que les pays affirment que leurs systèmes appliquent tous les principes énoncés précédemment, le font-ils vraiment ou est-ce que ce sont juste des buts inachevés?

Effectivement, il reste toujours plusieurs domaines “à améliorer.” Le système français est basé sur la réussite scolaire et privilégie les mérites et les dons personnels, ceux-ci étant socialement conditionnés. C’est alors les enfants issus de milieux défavorisés ont accès à un patrimoine de professeurs et d’étudiants de qualité inférieure à ceux de leurs pairs et donc ne peuvent pas nécessairement atteindre les mêmes niveaux académiques et conséquemment socioprofessionnels. D’autre part, les États-Unis prennent en compte l’ethnicité et l’origine socio-économique comme facteurs dans les admissions universitaires. Cette méthode est considérée par certaines personnes comme étant discriminatoire. De plus, plusieurs minorités n’arrivent toujours pas à s’échapper de leurs milieux socio-économiques d’origine faute à un manque d’investissement dans la qualité des écoles au niveau primaire et secondaire.

Il est possible de réduire les inégalités socioprofessionnelles en France et ethniques aux États-Unis. Cependant, les deux systèmes nécessitent beaucoup de travail, de modifications et de sacrifices afin d’atteindre ce but.

Grâce à l’enquête, on a obtenu une vision personnelle de la présence de ces inégalités. Ça nous a permis de découvrir de nouvelles approches à la résolution de ces problèmes de disparité ethnique et socioprofessionnel.

En interprétant les résultats obtenus lors de l’enquête et les théories concernant l’éducation développées par certains sociologues renommés et en prenant en compte les avantages et inconvénients présents aujourd’hui des deux systèmes français et américain, on espère développer un nouveau modèle éducatif à l’oral.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s